La Chambre à Cathéter Implantable

Le 9 novembre 2017

Je suis déjà en overdose de l'hôpital et des examens. Aujourd'hui, j'ai rendez-vous avec le cardiologue et ensuite je fais mon admission pour la pose de la CCI et faire mon curage axillaire.

Cci La chambre est un petit boîtier introduit sous la peau et le cathéter est un petit tuyau flexible positionné dans une grosse veine. Cette chambre est destinée à rendre plus facile les séances de perfusion de chimiothérapie.

L'appréhension est forte, entre la peur de refaire un pneumothorax et celui de refaire un oedème. En effet, lors de la mastectomie j'ai fait un oedeme général, style oedème de Quinck. Je suis allergique à un produit dans les perfusions, mais pour le moment je ne sais pas lequel. L'anesthésiste m'a conseillé de prendre des anti-staminiques pendant 10 jours avant cette intervention. Cela a bien marché. 

Donc, au final tout s'est bien passé, ni de pneumothorax ni d'oedème.

Le plus dur à vivre est la salle de réveil, il fait froid, j'entends d'autres personnes avoir mal et gémir. Nous sommes tous alignés et tous impuissants. Cette situation n'est pas facile et elle est récurrente à chaque intervention. Même si je suis contente d'être réveillée je trouve toujours cet environnement traumatique.

L'anesthésiste, cette fois-ci, n'a pas été très "cool". Il me pique dans la main, où j'ai encore un bleu, puis n'attend pas que je m'endorme avec le masque pour m'injecter le produit anesthésiant qui me brule. Mais bon, ce désagrément ne dur que quelques secondes.

Comme prévu, je quitte bien l'hôpital le soir même. Les douleurs sont supportables. Je venais juste de retrouver la mobilité de mon bras, je dois recommencer les exercices. 

?Les pansements sont petits, du coup avec le chirurgien nous décidons de ne pas faire intervenir une infirmière. Il faut juste les tamponner les cicatrices avec un peu de biseptine et changer le pansement. Je peux, ainsi me prodiguer ces petits soins sans attendre, ni prendre rendez-vous et les faire au moment le plus opportun sans la présence des enfants. 

J'ai franchi cette étape, la prochaine aura lieu le 21 novembre pour ma première chimio.

Commentaires (3)

adlf-sand
Effectivement, tous ceux qui me soutiennent sont mes paillettes qui m'aident à traverser cette épreuve, mes parents et beaux-parents, mon mari, mes enfants, mes amis, ma famille, mais aussi le sourire de la maîtresse chaque matin.......
Sylvie
  • 2. Sylvie | 17/11/2017
Bonjour sandra,
Tes parents m'ont donné les coordonnées de ton blog il y a quelques temps et je n'avais pas pris le temps de le visiter. C'est génial ce blog pour les autres malades et leurs familles. Tu es une super guerrière !!! Tu as très bien géré la situation pour expliquer tout à tes proches et c'est bien de ne rien cacher même aux enfants...ils ne sont pas bêtes et ils comprennent vite si quelque chose ne va pas. Bon courage pour la chimio et donne nous des nouvelles. Bisous
adlf-sand
  • adlf-sand | 25/11/2017
Bonjour Sylvie, merci pour tes mots d'encouragement et surtout de ton soutien auprès de mes parents qui en ont besoin.

Ajouter un commentaire